QUI SUIS-JE

A Propos de NEUROLUTIONS

Nathalie de Montmollin
Logopédiste et neuropraticienne 
Créatrice du cabinet NEUROLUTIONS

Mon Histoire

A Propos de NEUROLUTIONS

Passionnée par l’humain et ses interactions avec son environnement, je suis entrée au cours pour la formation d’orthophonistes à l’Université de Neuchâtel (Suisse) en 1989.

Après l’obtention de mon diplôme d’orthophoniste et Master of Arts-maîtrise universitaire en lettres et science humaines, je pratique mon métier au Centre Logopédique (actuellement Fondation Entre-Lacs) à Yverdon-les-Bains dès 1993.

Travailler au sein d’une équipe pluridisciplinaire avec une population d’enfants scolarisés présentant des troubles du langage oral et écrit a été une riche expérience tant professionnelle qu’humaine. 

Me sentant suffisamment expérimentée, je m’installe en cabinet privé dans la même ville en 2001. J’y pratique depuis 20 ans en tant que logopédiste-orthophoniste indépendante avec une population d’enfants et adolescents. 

J’ai suivi de nombreuses formations continues et acquis de larges connaissances dans le domaine des troubles du langage, ce qui me permet également de former des stagiaires en logopédie et de proposer des supervisions pour les professionnels de la branche ou des enseignants confrontés aux problématiques langagières des élèves, tels que les troubles « dys ». 

Neurolutions peut-il vous aider à atteindre vos objectifs ?

NEUROLUTIONS – Logopedie

La logopédie et ses limites

Voilà donc une trentaine d’année que je pratique le passionnant métier de logopédiste. Je rencontre quotidiennement de nombreux enfants et adolescents présentant des troubles de la communication, du langage oral et/ou écrit (le terme troubles du langage les rassemble tous) associés ou non à d’autres symptômes en lien avec des troubles généralisés de l’apprentissage, des troubles de l’attention, des troubles du spectre autistique, des traumatismes développementaux et bien d’autres facteurs rendant les apprentissages langagiers difficiles. 

La collaboration avec leur famille et les divers intervenants qui les accompagnent tels que médecins, psychologues, psychomotriciens, ergothérapeutes et enseignants est une priorité afin d’apporter une meilleure compréhension de l’influence des troubles dans le contexte scolaire et familial de l’enfant et de proposer des soutiens adaptés aux besoins. 

Mon approche thérapeutique et systémique m’a permis d’accompagner de nombreux enfants et adolescents vers une bonne évolution de leurs compétences langagières. Les voir devenir autonomes, retrouver confiance en leurs capacités et trouver leur voie reste ma motivation première à poursuivre mon activité professionnelle de logopédiste.

Neurolutions - Logopédie -  Nathalie de Montmollin

Les enfants et leurs parents viennent donc me consulter lorsqu’ils sont confrontés à des troubles du développement langagier. J’observe souvent que la présence de ces troubles, lorsqu’ils sont vécus de manière négative, génèrent du stress et de la souffrance, pouvant être très envahissants, tant chez les enfants que dans leur entourage. La peur de l’échec scolaire ou d’une exclusion sociale est souvent relevée. Plus la peur ou le stress sont importants et plus il devient difficile d’apprendre et de progresser.

Malgré un travail logopédique intensif, certains suivis s’éternisent, sans que l’on arrive à mettre le doigt sur ce qui pourrait « débloquer » la situation. 

Les divers suivis (psychologie, psychomotricité, ergothérapie, soutien pédagogique, etc) lorsqu’ils étaient acceptés par l’enfant et sa famille, s’avéraient parfois d’une grande efficacité mais certaines fois insuffisants. 

Les traitements médicamenteux pouvaient soulager mais leurs effets secondaires n’étaient généralement pas souhaitables sur le long terme selon l’avis des parents.

Le saviez-vous ?

“Interagir avec notre environnement est une forme de bio- et neurofeedback”

Mon Histoire

La découverte du neurofeedback

Également passionnée de neurosciences, j’assiste en 2014 aux portes ouvertes chez Endoxa Neurosciences à Vaumarcus (Suisse). C’est là que j’entends pour la première fois parler de neurofeedback. 

J’y découvre les facultés d’apprentissages de notre cerveau grâce à la neuroplasticité ! Je suis impressionnée par le fait que des interfaces informatisées peuvent rendre compte de notre activité cérébrale en temps réel en nous aidant dans nos apprentissages, en équilibrant notre système nerveux et en nous permettant d’exploiter notre plein potentiel !

Ce lien direct entre la conscience de la personne et son cerveau dont l’activité est rendue visible sur un écran est le début d’une réponse à mes questions. Quiconque, peu importe l’âge, peut être en lien direct avec son fonctionnement cérébral et devenir acteur de son propre changement sans autre intermédiaire que le feedback direct transmis par l’écran ! 

Une expérience concrète

Peu de temps après cette découverte, j’ai reçu en traitement un garçon de 11 ans souffrant de troubles de l’apprentissage principalement dans l’acquisition des langues, associés à des troubles du comportement massifs. Un TDA/H a été diagnostiqué et il a été médicamenté (Ritalin) afin de pouvoir poursuivre ses apprentissages scolaires dans des conditions plus favorables. Ses parents ne reconnaissant plus leur enfant à cause des nombreux effets secondaires (manque d’appétit, de motivation, phases de léthargie) ont cessé la médication et ce garçon a bénéficié d’entraînements neurofeedback. 

Je l’ai vu s’épanouir, s’ouvrir, devenir davantage présent. Il restait une forme d’agitation mais qui devenait gérable. Il a pu aborder les apprentissages de manière plus efficace, a gagné en assurance et en confiance en ses capacités ce qui a apaisé les envahissements émotionnels qui parasitaient les fonctions cognitives et engendraient des troubles du comportement dont la conséquence était le rejet de ses camarades et enseignants. 

Le traitement logopédique a dès lors été plus efficace et s’est terminé au bout de trois ans. Cet enfant avait appris à utiliser une technologie d’aide aux apprentissages (ordinateur/tablette) et acquis suffisamment d’autonomie pour répondre aux objectifs scolaires et poursuivre sa scolarité dans des conditions plus favorables.

Mon Histoire

Formation en biofeedback et neurofeedback

Cette expérience a été le déclencheur de ma motivation à entreprendre une formation en biofeedback et neurofeedback afin de disposer de cet outil non seulement pour les enfants et adolescents que je rencontre dans ma pratique en tant que logopédiste, mais également pour leurs parents, leur fratrie ou toute autre personne désireuse de mieux se connaître, d’apprendre à faire face aux impondérables de la vie, de diminuer le stress et les souffrances, de retrouver un plein potentiel cognitif, de bénéficier d’un bien-être physique et mental.

En 2019, je me suis lancée dans une année de formation passionnante à l’i-NFBF (Institut de Neurofeedback et Biofeedback, www.i-nfbf.ch ) à Blonay (Suisse) à l’issue de laquelle j’ai obtenu début 2020 mon diplôme de neuropraticienne en biofeedback et neurofeedback. Cette formation certifiée BCIA (certification reconnue par l’Académie Américaine de Pédiatrie aux USA) m’a également permis d’obtenir une attestation RME reconnue par de nombreuses caisses maladie complémentaires. 

En 2020, une formation complète en ligne visant à compléter ma formation de base m’a permis d’asseoir mes connaissances théoriques et pratiques grâce aux cours de Mary Tracy et de John Anderson, deux formateurs expérimentés, spécialistes de biofeedback et neurofeedback aux USA. 

De manière autodidacte au travers de lectures et le visionnage de conférences je complète mes connaissances et me tiens au courant des nouvelles recherches. 

C’est au détour de l’une de mes recherches sur internet que je découvre Antonia Boyadgian, neuropsychologue et formatrice en neurofeedback. www.antonia-boyadgian.fr 

Depuis début 2020, elle est mon mentor. Grâce à ses cours et supervisions quasi hebdomadaires, j’approfondis mes connaissances et savoir-faire dans le domaine du neurofeedback afin d’offrir à mes usagers un service de qualité, personnalisé et correspondant à leurs besoins. 

Je précise ici qu’il existe différents types de neurofeedback dont certaines n’ont pas été reconnus par la communauté scientifique. En ce qui me concerne, je suis formée en neurofeedback basé sur le EEGq (analyse quantitative de l’électroencéphalogramme) qui est étudié depuis des décennies aux États-Unis et qui a pu acquérir un niveau de preuves suffisant pour être reconnu en 2012 par l’Académie Américaine de Pédiatrie comme une méthode d’efficacité au moins équivalente à la médication notamment dans le traitement des troubles de l’attention. 

Le biofeedback quant à lui a fait ses preuves depuis des décennies et est largement reconnu par les caisses maladie complémentaires suisses. 

NEUROLUTIONS

Création de NEUROLUTIONS

Toujours en 2020, je crée sous le logo NEUROLUTIONS mon cabinet de biofeedback et neurofeedback à Yverdon-les-Bains, à la même adresse que mon cabinet de logopédie. 

Si des liens peuvent être faits entre mes deux professions, les deux cabinets sont toutefois dans des pièces bien distinctes signifiant également leur indépendance. 

Je travaille seule pour l’instant, mais j’envisage par la suite d’ouvrir à d’autres professionnels.

Je dispose d’un matériel de haute qualité et d’une technologie moderne (Nexus 10 sur Biotrace) permettant d’effectuer des mesures fiables afin d’offrir une prestation de qualité. 

Neurolutions - Nathalie de Montmollin

Ma passion pour le biofeedback et neurofeedback m’a ouvert les portes vers une compréhension plus large du fonctionnement humain. Dans ma pratique quotidienne, la rencontre avec mes usagers est une expérience humaine riche et diversifiée. Accompagner ces personnes sur leur chemin à la recherche d’équilibre et d’harmonie, vers leur réel potentiel physique et mental, les voir évoluer vers ce qu’ils souhaitent véritablement, retrouver confiance en qui ils sont, est profondément touchant et gratifiant.

Une question ?

Prenons un rendez-vous pour en discuter

Pin It on Pinterest

Share This